Menu

CCI Paris Ile de France

En-tete-Article-Entretien

Publié le 22 mai 2018

Former à l’accueil des touristes francophones en Russie

Entretien avec Mme Elena Biriukova, lauréate 2018 du DDIFOS, mention Très Bien

Mme Elena Biriukova est professeure de Français Langue Étrangère à l’Alliance française de Rostov-sur-le-Don (Russie). Tout juste diplômée cette année du DDIFOS, elle a accepté de répondre à nos questions et de nous présenter son projet pédagogique : « Former  le personnel des agences rostoviennes qui accueillent des touristes francophones ».

Pourriez-vous nous raconter le point de départ de votre formation iFOS ?

Je travaille à l’Alliance Française de Rostov-sur-le-Don depuis 2009. J’enseigne aux enfants et aux adolescents et j’ai commencé cette année à donner des cours à des groupes d’adultes. Je n’avais pas d’expérience préalable dans le domaine du FOS (Français sur Objectif Spécifique). C’est Vivien Fouquet, le directeur de l’Alliance Française, qui m’a proposé de suivre la formation iFOS en 2015.

Cette formation m’a d’emblée inspirée et j’ai vraiment travaillé avec intérêt sur le dossier. C’était comme un défi étant donné que je n’avais ni expérience en FOS ni demande professionnelle sur le sujet. J’ai cherché le thème qui serait le plus utile à la situation de ma ville et j’ai choisi de rédiger un dossier pour les agences touristiques qui accueillent des francophones. C’était complétement nouveau pour moi.

Pouvez-vous nous parler de votre projet ?

Mon projet est destiné à apporter des connaissances aux agents touristiques afin qu’ils puissent communiquer avec leurs homologues et les touristes francophones. Cela peut leur permettre de faciliter l’organisation de visites ou bien d’accompagner des touristes dans leurs démarches pour l’obtention d’un visa. La ville de Rostov-sur-le-Don est très touristique, mais, malgré le grand nombre d’agences, il n’existe pas de cours de français professionnel. Le but de cette formation est aussi de susciter une demande de leur part.

Quelles sont les spécificités du français professionnel pour ces agences touristiques ?

Quand j’ai commencé à rédiger les cours, les exercices et les activités, je pensais qu’il y avait beaucoup de spécificités à étudier. J’ai donc cherché du côté du champ lexical du tourisme. Finalement, j’ai compris que le discours des agents devait surtout être clair et précis avec des  phrases courtes et concrètes. Grâce à la structure du dossier et grâce aux commentaires précis de ma tutrice, j’ai pu créer des formulaires d’accueil très clairs et structurés qui peuvent être proposés aux touristes. J’ai aussi travaillé sur la communication orale et les formules d’accueil. C’est ce qui m’a le plus intéressée.

Que retiendrez-vous de cette formation iFOS ?

Je dirais que cette formation m’a inspirée. Elle était très intéressante et j’ai aimé travailler avec des collègues d’autres Alliances. Cela n’a pas été facile au début de se retrouver face à une feuille blanche pour écrire un dossier, je n’avais pas d’idées !

J’ai échangé avec des agents touristiques pour comprendre comment ils travaillaient, pour trouver des pistes et j’ai relu plusieurs fois les documents reçus pendant la formation. J’ai finalement compris que si je posais une tâche, c’était à moi d’y répondre.

Et enfin bien sûr, avec l’aide de ma formidable tutrice, Dominique Frin, j’ai trouvé des idées ! J’ai compris que je devais éliminer des parties et en ajouter. J’ai beaucoup aimé travailler avec elle et la méthode de son livre Parlons mode m’a bien aidée. Enfin, j’ai compris aussi qu’il fallait être ouverte, travailler avec les demandes et pas seulement avec ses volontés propres. Maintenant que j’ai terminé, j’aimerais partager mes connaissances avec mes collègues !

in commodo libero ut amet, Praesent non