Menu

CCI Paris Ile de France

Publié le 26 février 2019

5 min avec Anne, responsable de la formation des formateurs

 

► Qui es-tu et que fais-tu ?

Qui suis-je ? C’est une bonne question. Je me présente : Anne Decreton, responsable de la formation des formateurs au sein du département Innovation pédagogique et Partenariats du Français des affaires depuis près de deux ans.

J’ai accompagné l’équipe Opérations clients pendant plusieurs années dans l’organisation du TEF et des Diplômes de français professionnel au sein de nos centres agréés. Je coordonne désormais les formations de formateurs, en France et à l’étranger, animées par les responsables pédagogiques de l’équipe, ainsi que celles suivies à distance sur la plateforme iFos. Je suis également chargée d’animer la communauté des enseignants que nous avons formés, en particulier sur la plateforme IFprofs.   

D’où viens-tu ?

Du quartier Montparnasse. Très pratique pour venir Porte de Champerret :  RER, bus et métro, diverses possibilités s’offrent à moi pour rejoindre le bureau.

Plus sérieusement, je suis parisienne et j’adore Paris. J’ai aussi de la famille libanaise du côté de mon mari. Un pays riche culturellement tout comme la France. Un point commun entre ces deux pays ?  Une excellente cuisine !

Quel est ton talent caché ?

Je fais du théâtre depuis de nombreuses années et notamment du théâtre d’appartement. C’est une belle aventure humaine qui me donne l’occasion de voyager et d’aller à la rencontre de publics très différents. Grâce à cette passion, j’ai acquis une bonne mémoire. Ce qui est un atout pour le travail. Et savoir vivre au sein d’une troupe de théâtre, rien de mieux comme expérience  du travail en équipe.

Je me débrouille pas mal aussi en cuisine. J’adore lire les livres et magazines de recettes. Je me lance dans la préparation de verrines, petits plats (pourquoi petits d’ailleurs) et autres gâteaux. J’aime partager ce hobby avec mes collègues du Français des affaires qui ont l’air de bien apprécier mes productions. Certains gourmands en redemandent même. Et comme j’ai du succès, je teste régulièrement de nouvelles recettes. A tel point, que mon mari m’a surnommé Mamie Gâteaux ! Il est taquin !

Pourquoi, selon toi, le français est-il une force ?

Je pense que parler français pour un non-francophone est réellement un atout sur le marché de l’emploi. Cela ouvre beaucoup de perspectives pour travailler dans des entreprises sur les 5 continents.

Le français, c’est aussi la langue de Molière. Pouvoir jouer avec les mots et dire de tant de façons différentes la même chose, c’est merveilleux. Le français, c’est la langue de la diplomatie, de la négociation. Savoir bien manier les mots, c’est un atout en entreprise.

Et puis la langue française, c’est aussi tout un univers culturel à découvrir : littérature, théâtre, cuisine (on y revient !), cinéma, chansons. Et avoir des connaissances dans ces domaines, en plus de savoir parler la langue, permet de créer du lien et des échanges humains. Et à l’époque de l’intelligence artificielle et de la robotisation, remettre de l’humain au cœur de l’entreprise me paraît essentiel. Voilà pourquoi le français est une force !

elit. dolor dolor. libero libero. sem, leo sed odio efficitur. quis