Menu

CCI Paris Ile de France

Publié le 15 janvier 2019

5 min avec Alhassane, chargé de missions scientifiques

 

► Qui es-tu et que fais-tu ?

Je suis Alhassane AW, chargé de missions scientifiques au sein du français des affaires. Le cœur de ma mission repose sur le suivi de la qualité de nos tests et certifications et de leur évolution technologique.

Je me charge entre autres activités de la validation scientifique de nos pré-tests, du calcul et du suivi quotidien des résultats des sessions, des analyses psychométriques post-tests et de la modernisation de nos produits d’évaluation, en m’intéressant de très près à l’Intelligence Artificielle qui est en train de métamorphoser nos pratiques au quotidien.

D’où viens-tu ?

Je suis originaire du Sénégal, pays de la « Teranga » (hospitalité). J’y ai suivi mes études jusqu’en maîtrise en Mathématiques Appliquées et Informatique avant de venir poursuivre en France à l’Université Blaise Pascal, à Clermont-Ferrand, pour me spécialiser dans le domaine des Statistiques et Traitement des Données.

Quel est ton talent caché ?

Si j’en ai un, je dirais « l’enseignement ». J’adore ce métier qui en même temps est une passion pour moi. Je me souviens encore du jour où mes aînés m’ont passé une craie blanche pour enseigner aux élèves d’une classe de CM1. C’était en 2002, je venais juste d’avoir le BFEM (Brevet de Fin d’Études Moyennes). Depuis ce jour, il ne se passe pas une année sans que je donne des cours particuliers durant mon temps libre.

Aujourd’hui j’accompagne des élèves/étudiants en Maths et Physique Chimie et j’y prends beaucoup de plaisir. Encore la semaine dernière, je reçois un SMS d’une élève, me disant : « Bonjour Alhassane… On m’a rendu mon contrôle de maths et j’ai eu 17/20. Je suis super contente … » C’est très gratifiant !

Pendant mes heures perdues, je fais également de la couture que j’ai héritée de ma mère.

Pourquoi, selon toi, le français est-il une force ?

Pour répondre à cette question, je ne vais pas aller très loin, il suffit de me regarder. Le français n’est pas ma langue maternelle et tout ce que j’accomplis professionnellement aujourd’hui, c’est en grande partie grâce à la langue française et j’en suis très fier.

La maîtrise d’une langue, en l’occurrence le français qui est la 3e langue des affaires, ouvre les portes à une formidable exploration mondiale, tant sur le plan sociétal, que sur l’épanouissement professionnel.

En plus, vue la conjoncture actuelle des langues étrangères les plus apprises au monde, qui place le français au 2e rang mondial, ça ne peut qu’être une force de maîtriser la langue et d’être ainsi au rendez-vous des multiples mutations de demain.

amet, Curabitur vel, massa commodo tristique