Menu

CCI Paris Ile de France

Publié le 7 juin 2016

Le français langue de l’emploi aux Etats-Unis

Longtemps perçue outre Atlantique comme une langue de littérature, de culture et du luxe, le français s’y affirme de plus en plus aussi comme une langue de l’emploi. En dépit du déclin de l’apprentissage du français dans les universités américaines (il y avait 386 694 étudiants apprenant le français en 1968 contre seulement 197 757 en 2013*), plusieurs initiatives récentes témoignent d’un certain engouement des étudiants mais aussi des entreprises en faveur de la langue de Molière.

Ainsi, 40 000 enfants apprennent le français aux États-Unis dans 200 écoles bilingues ou d’immersion dont le nombre ne cesse de grandir ces dernières années. La langue française est en effet « trendy » dans la mesure où elle semble davantage facile à apprivoiser. Alors qu’elle a souvent pâti de l’image d’un idiome complexe, des efforts ont été réalisés pour afficher un visage plus agréable et accessible. Un Bachelor intégralement en français lancé dans les années 2000 au sein de l’Université de Rhode Island accueille une centaine d’étudiants chaque année. Des diplômés de cette formation ont été recrutés par de grands groupes comme General Electric ou Saint-Gobain ce qui souligne l’attrait de la langue française dans le monde professionnel américain.

Les locuteurs de la langue française restent par exemple fortement demandés par les entreprises ou institutions gouvernementales spécialisées sur le développement, en particulier du fait de leur implantation croissante dans des espaces francophones comme l’Afrique de l’Ouest. Selon une étude publiée par la plateforme Devex, 55% des recruteurs de ce type d’organisations considèrent la maitrise du français comme la langue la plus importante (après l’anglais) pour rejoindre leur équipe. Le français est également utile dans d’autres domaines tels que le secteur médical où les seuls articles issus de revues spécialisées étrangères traduits aux Etats-Unis proviennent de France. Dans le secteur du digital, plusieurs spécialistes soulignent que nombre de nouvelles technologies, articles ou innovations les plus intéressants arrivent de Paris.

On constate que la mise en place de projets dans les domaines de la gouvernance, de la santé ou de l’éducation, implique de plus en plus une bonne maitrise du français. Pour se développer à l’international, de nombreuses sociétés américaines font ainsi appel à des individus parlant couramment un français adapté à leur secteur d’activité.

Le Centre de langue française est particulièrement actif aux Etats-Unis comme en témoignent les récentes formations de formateurs organisées à l’Université du Wyoming et sur le thème de l’enseignement du français des affaires et à l’Université du Connecticut sur l’enseignement du français des relations internationales et de la diplomatie, au mois de mai 2016.

Sollicités par l’Ambassade de France à Washington dans le cadre du développement de programmes de français spécifique, les experts du Centre de langue française ont contribué à la formation d’une trentaine de professeurs de français des universités américaines.

 

 

 

*TYSON Jeff, « Recruiters’ most wanted: French-speaking aid professionals », Devex, 03.03.2015, URL: https://www.devex.com/news/recruiters-most-wanted-french-speaking-aid-professionals-85575

non fringilla et, Lorem vulputate, tristique