Menu

CCI Paris Ile de France

Publié le 3 décembre 2019

Le Canada, terre d’avenir pour le français professionnel

Le français des affaires a une histoire et une relation forte avec le Canada et, tout particulièrement, avec le Québec. Depuis plus de 17 ans déjà, le Test d’évaluation de français (TEF) a la confiance des autorités canadiennes pour l’évaluation des compétences en français des nouveaux arrivants. Le français des affaires les accompagne dans leurs projets d’immigration, notamment grâce à son réseau canadien, riche d’une quarantaine de centres partenaires, qui ne cesse de s’élargir.

Rencontre avec les Ministères et nos centres de passation

Tous les ans, la rencontre officielle avec les Ministères prescripteurs (le Ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration du Québec à Montréal et le Ministère de l’Immigration, des Réfugiés et de l’Intégration Canada à Ottawa) est l’occasion de rendre visite à nos centres. Entre le 21 et le 25 octobre 2019, Joëlle Imbert, chargée de promouvoir nos certifications au Canada, et Eléna Mansurova, notre responsable des partenariats, se sont rendues dans 9 centres de passation pour partager les actualités et les innovations les plus récentes du Français des affaires. Ces échanges sont précieux pour connaître toujours mieux l’activité, les problématiques et les aspirations de nos partenaires et pour renforcer la relation de confiance et la proximité qui caractérisent notre réseau.

Des perspectives de partenariat intéressantes pour la mise en place des Diplômes de français professionnel ont pu être évoquées. Ces diplômes permettent à de jeunes professionnels (nouveaux arrivants, étudiants canadiens et internationaux) de se prévaloir sur leur CV de leur capacité à travailler « aussi » en français. Ils offrent également aux gouvernements et entreprises la possibilité de repérer ces jeunes femmes et hommes, investis dans un projet professionnel francophone.

Le Diplôme de français professionnel, un atout sur le marché du travail

Les récentes évolutions dans la politique d’immigration du pays, de plus en plus axée sur l’accompagnement et la francisation des primo-arrivants, laissent supposer qu’une certification en langue professionnelle serait particulièrement adaptée.

Le français des affaires souhaite s’appuyer sur plusieurs établissements canadiens de renom, comme l’Université McGill, l’Université de Montréal ou encore l’Université Concordia, pour introduire les Diplômes de français professionnel au Canada. Les centres privés partenaires du Français des affaires montrent également de plus en plus d’intérêt vis-à-vis de cette certification durable et porteuse de sens pour le marché du travail.

La francophonie économique à l’honneur

Cette mission fut aussi l’occasion de nouer des liens avec l’Observatoire de la francophonie économique de l’Université de Montréal. Fruit du partenariat entre l’Université de Montréal, le Ministère des Relations internationales et de la Francophonie (MRIF) du gouvernement du Québec, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), il a pour mission de devenir un centre d’études, de recherches et de transfert des données sur la francophonie économique de niveau mondial.

L’Observatoire organisera du 2 au 4 mars à Rabat, au Maroc, sa 2e conférence internationale sur la Francophonie économique qui aura pour thème central « L’entrepreneuriat et l’insertion professionnelle des jeunes et des femmes en Afrique francophone ». Le français des affaires s’associe à cet évènement pour porter un éclairage sur la valeur de la langue française dans les interactions sur les marchés francophones.

Avec 30 % de population francophone, dont les deux tiers qui déclarent le français comme langue maternelle, la langue de Molière n’a résolument pas dit son dernier mot au Canada !

Merci à l’Université McGill, à l’Université de Montréal, au Centre Yves Thériault, à l’Académie Linguistique Charlemagne, à College Canada, à ILSC, à l’Université Concordia, à Algonquin College et à Education Permanente de nous avoir accueillies si chaleureusement à Montréal et Ottawa, et de partager avec nous l’aventure du TEF et du français professionnel !

 

~Eléna Mansurova

ut commodo Phasellus ante. ut efficitur. porta.