Menu

CCI Paris Ile de France

Publié le 18 septembre 2018

La francophonie, un vecteur d’opportunités économiques aux États-Unis

Avec plus de 50 centres partenaires aux États-Unis dont la grande majorité sont des universités, Le français des affaires de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris Ile-de-France accompagne au quotidien les établissements américains vers le développement du français professionnel.

La langue française étant dotée d’une dimension multiculturelle forte, présente et utilisée sur tous les continents, elle représente intrinsèquement un atout de taille dans un pays où les actions économiques et géopolitiques s’étendent sur le monde entier. 

Francophonie et opportunités économiques aux États-Unis

La francophonie représente un fort potentiel économique pour les Américains. En tant que premier investisseur étranger en France et en Afrique, les États-Unis ont tout intérêt à maintenir le français comme seconde langue la plus enseignée dans le pays, aussi bien à l’école que dans les universités et les entreprises.

Ce constat s’explique d’une part par la présence de la France, avec ses 4 800 filiales implantées aux États-Unis et les 575 000 emplois générés, mais aussi et surtout grâce à l’essor des liens commerciaux entre les États-Unis et le continent africain.

Les investissements directs des États-Unis en Afrique ne cessent de progresser pour atteindre une hausse de 56% en l’espace de seulement 10 ans et les accords multilatéraux se développent. A titre d’exemple, les accords de coopération African Growth and Opportunity Act (AGOA) en vigueur depuis l’année 2000 ont été récemment prolongés jusqu’en 2025. Ces accords viennent faciliter et réguler les échanges économiques entre 40 États du continent africain et les États-Unis.

La francophonie, un enjeux diplomatique fort pour les États-Unis

Avec ses 274 millions de locuteurs répartis sur tous les continents, la francophonie constitue un enjeu diplomatique important pour l’État américain. A ce titre, un porte-parole exclusivement dédié à la communauté francophone a été nommé pour représenter le Département d’État américain à l’étranger.

Brian Neubert, choisi pour ce rôle, a pour mission de s’exprimer en français au nom du gouvernement américain sur les sujets de politique étrangère et des enjeux régionaux. M. Neubert souligne que l’important pour l’État américain est de « s’assurer que les journalistes francophones disposent d’une source fiable et directe pour comprendre la politique étrangère américaine. En Europe, les médias peuvent sous-titrer les discours. En Afrique, certains n’ont pas de telles ressources. ».

Le pari est d’autant plus important que les États-Unis attribuent 13 milliards de dollars d’aide publique au développement au continent africain et que 10% sont alloués directement aux pays francophones.

L’action du Français des affaires aux États-Unis

Le français des affaires soutient activement le cercle universitaire dans la promotion de la langue française auprès des futurs professionnels et professionnels aux États-Unis.

Entre 2015 et 2018, le nombre de candidats américains pour nos certifications Test d’Evaluation de Français (TEF) et Diplômes de français professionnel a bondi de 53%. Ces résultats très positifs nous encouragent à redoubler d’efforts pour implanter le français professionnel aux États-Unis.

Ainsi, chaque année, nous organisons une série de formations en présentielle dans différents États américains en partenariat avec l’Ambassade de France aux Etats-Unis. Ces formations s’adressent aux formateurs souhaitant découvrir le français professionnel ou renforcer leur méthodologie d’enseignement du FOS.

Nous organisons également des événements nous permettant d’aller à la rencontre des étudiants américains, futurs acteurs économique du pays. En octobre prochain, nous effectuons ainsi une tournée de conférences en partenariat avec la Fondation Charles de Gaulle dans le but de sensibiliser les étudiants à l’atout professionnel que représente la maîtrise du français dans le cadre de leur futur métier. Nous visiterons notamment les départements de français de Johns Hopkins University, de Boston College ou encore de Princeton.

Enfin, pour la deuxième année consécutive, Le français des affaires participera à la convention de l’American Council on the Teaching of Foreign Languages (ACTFL) qui se tiendra à la Nouvelle-Orléans du 16 au 18 novembre prochain. Présente au salon, notre équipe partagera avec les enseignants des quatre coins du pays des informations sur notre activité ainsi que sur les ressources et outils que nous concevons pour améliorer l’enseignement du FOS.

Ce sera également une formidable occasion de rencontrer nos partenaires et futurs partenaires. Cette année, nous animerons une conférence sur la promotion du français des affaires avec la participation de Cheryl Toman, Professor of French​ ​Chair, Case Western Reserve University et de Karl Cogard, Attaché de coopération éducative à l’Ambassade de France aux Etats-Unis.

neque. leo. sem, leo accumsan mi, luctus Lorem quis dolor et,