Menu

CCI Paris Ile de France

Publié le 11 février 2020

Le français professionnel au service du marché du travail marocain

En janvier 2020, notre responsable du développement scientifique, Dominique Casanova, était au Maroc afin d’assister au 32e colloque de l’ADMEE-Europe. Cette visite était également l’occasion d’aller à la rencontre de nos partenaires marocains pour discuter du développement du français professionnel dans le pays.

État des lieux du français au Maroc 

Le français occupe une place particulière au Maroc, il s’agit de la langue de travail dans de nombreuses entreprises et de la langue d’études supérieures dans beaucoup de domaines. Si le pays compte des établissements d’enseignement bilingue ou francophone (notamment via les réseaux de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger AEFE et de l’Office scolaire et universitaire International), le constat général est que le niveau de français s’est significativement détérioré sur les 20 dernières années.

Les pouvoirs publics du pays ont pourtant conscience de l’importance des langues. Ils ont pris des mesures afin de conserver la richesse multilingue du Royaume du Maroc en introduisant des langues étrangères dès le primaire ; en créant des filières bilingues dans les lycées ; en redessinant les formations au niveau de la licence, en 4 ans, avec une première année dédiée à la communication et au développement des compétences transversales.

Cette réforme du paysage éducatif marocain constitue une opportunité pour le développement du français professionnel. En effet, les grandes entreprises du pays ont une tradition de travail en français et recherchent des employés pouvant travailler en français.

Elles font régulièrement part aux établissements de formation, à l’issue de stages, du manque de maîtrise de la langue française par les étudiants.

Le français des affaires au Maroc

A l’occasion de son déplacement pour le colloque de l’ADMEE-Europe (Association pour le développement des méthodologies d’évaluation en éducation) organisé par la faculté des sciences Ben M’sik de l’université Hassan II à Casablanca, Dominique Casanova s’est entretenu avec plusieurs de nos partenaires à Casablanca :

Les Diplômes de français professionnel pour répondre aux besoins des employeurs

Dans un pays où la langue française est essentielle à la réussite professionnelle et à l’ouverture internationale, en particulier sur l’Europe et le grand marché de l’Afrique subsaharienne, le français professionnel prend tout son sens. L’Institut français du Maroc en est convaincu et propose des cours pour les professionnels et les entreprises.

Il démarche également activement les établissements de formation qui souhaiteraient offrir à leurs étudiants la possibilité de passer un Diplôme de français professionnel.

Permettant d’attester la capacité des lauréats à mobiliser leur compétence à communiquer en français en contexte professionnel, les Diplômes seront un atout indéniable pour ces futurs professionnels sur le marché du travail.

 

~ Romain DEVAUX

consequat. dictum Lorem at eleifend diam libero. risus amet, ultricies id efficitur.