Menu

CCI Paris Ile de France

Le français des affaires à la rencontre des étudiants chinois

Publié le 8 juin 2018

Le français des affaires à la rencontre des étudiants chinois

La francophonie prend progressivement de l’ampleur en Chine. De nombreuses entreprises et implantations françaises se tournent vers la Chine pour se développer et une grosse part des investissements directs à l’étranger chinois est destinée à l’Afrique, un continent fortement francophone.

Le français est donc une langue populaire pour les étudiants chinois. Elle constitue un atout indéniable pour leur avenir en leur ouvrant notamment les portes des études en France. Néanmoins, 70% des chinois ayant étudié en France retournent dans leur pays à la fin de leur cursus. En effet, savoir exercer son métier en français est une force sur le marché de l’emploi chinois.

Au Français des affaires, nous partageons aussi la conviction que le français permet d’être meilleur professionnellement en Chine comme partout dans le monde. C’est pourquoi Mme Marianne Conde-Salazar, Directrice du Français des affaires et Mme Anaïs Ravet, Directrice adjointe, se sont rendues en Chine du 14 au 18 mai afin de promouvoir la place du français dans les relations économiques et diplomatiques auprès des étudiants chinois.

Le français des affaires en ChineDes échanges nourris avec les étudiants chinois

Le français des affaires s’est associé à la Fondation Charles de Gaulle pour animer une série de conférences sur le leadership du Général de Gaulle dans les relations internationales dans les universités chinoises. Près de 250 étudiants et professionnels des Départements de français et de la Business School de l’Université des langues et cultures de Pékin (BLCU) et de l’Université Fudan à Shanghai se sont déplacés pour assister aux conférences. 

Les interventions ont donné lieu à des échanges riches avec les étudiants, mais aussi avec les professeurs, nous permettant de mieux comprendre l’état du français en Chine et ses perspectives de développement. Comme l’a précisé M. Li En, professeur de français à BLCU : « La Chine s’ouvre de plus en plus, les étudiants chinois ont besoin des langues étrangères et notamment du français pour élargir leur vision ».

Inauguration d’un partenariat historique avec la Chine

La seconde étape majeure de notre visite fut l’inauguration du nouveau centre d’examen pour les Diplômes de français professionnel au sein de BLCU. Une convention de partenariat a été signée avec la prestigieuse Université des langues et cultures de Pékin marquant les premiers pas d’un rapprochement unique entre Le français des affaires et une grande université chinoise.

Le français des affaires en Chine

Pour l’occasion, une cérémonie a été organisée par l’université en présence de son Vice-Président, Prof. Zhang Baojun, et de nombreux représentants de la coopération franco-chinoise tels que l’Ambassade de France en Chine, la Chambre de Commerce française en Chine ainsi que des acteurs de la sphère économique dont la Société Générale.

La politique de recrutement de la Société Générale est un cas d’école pour comprendre le rôle croissant que joue l’apprentissage du français en Chine. En effet, nombre de jeunes Chinois francophones sont recrutés chaque année par le groupe pour travailler en Afrique et partout dans le monde au sein des « China desk ». L’implantation de ces bureaux vise à répondre localement aux besoins d’investissements de la clientèle composée de grandes entreprises chinoises publiques ou privées.

Dans cette optique, la capacité à travailler en chinois et en français est la principale compétence recherchée par le groupe français. Mme Anne Marion-Bouchacourt, Directrice Générale Chine pour la Société Générale, a très bien rappelé, lors de son discours prononcé à l’inauguration, qu’apprendre le français en plus de l’anglais permet d’être plus agile dans le monde des affaires. Notamment dans le milieu bancaire où les « quants », spécialistes de l’analyse quantitative financière, partout dans le monde sont francophones.

Notre partenariat avec BLCU crée un pont aujourd’hui plus que nécessaire entre la sphère académique chinoise et les réalités du monde de l’entreprise.

Le français des relations internationales mis à l’honneur avec l’Institut de diplomatie de Pékin

Pour finir, Mme Marianne Conde-Salazar et Mme Anaïs Ravet ont été chaleureusement accueillies par le Directeur du département des langues étrangères de l’Institut de diplomatie de Chine à Pékin, M. Li Dan.

Acteur de référence en Chine pour les carrières de fonctionnaires internationaux, l’Institut de diplomatie de Chine a pour ambition d’accroître le nombre de fonctionnaires chinois au sein des Organisations Internationales à travers le monde et plus particulièrement en Afrique. Ainsi l’enseignement du français, langue d’influence dans les enceintes diplomatiques, est un axe prioritaire pour l’université.

Dans cette perspective, l’Institut de diplomatie de Chine à Pékin et Le français des affaires envisagent de poursuivre les échanges en faveur de la mise en place d’une coopération pédagogique approfondie sur le français des relations internationales.

A l’heure où les entreprises chinoises s’internationalisent, où la Chine occupe une place majeure dans les relations internationales souvent aux côtés de pays francophones, Le français des affaires se positionne donc comme un acteur de référence pour développer le français professionnel en Chine.

ut felis commodo risus ipsum leo. ante. consectetur luctus venenatis at